Entrevue: Vanessa Boilard
Photos: JF Galipeau

Depuis combien de temps penses-tu à lancer ton propre brand ?

Ça fait longtemps. Il y a 5 ans, j’avais démarré mon entreprise. Ça ne fonctionnait pas comme je le voulais, alors j’ai décidé de repartir en force. Sous le nom de Widow’s Blow, ça fait officiellement 1 an. Ceci étant dit, ça fait des années que j’ai le projet en tête.

Pourquoi Widow’s Blow ?

Widow’s Blow c’est l’ensemble de plein de trucs. Widow ça veut dire veuve et Blow a une connotation à la drogue (ou toutes choses nocives qui nous tirent du jus). C’est également un coup en plein visage, une réalisation. C’est très autobiographique. Ça fait appel à mon côté plus Rock ‘n’ Roll. Ça représente ma vision de la mode et de ma compagnie. Très rock, abrupte et surtout authentique.MOTO-SKI-003

Certaines de tes œuvres sont des hommages à des femmes de ton entourage, pourquoi ?  

C’est ça qui est l’fun quand tu fais du one of a kind. C’est justement qu’on peut s’inspirer non pas juste de la mode actuelle, mais des gens qui nous entourent. En ce moment, ce qui m’influence beaucoup lors de ma création, ce sont des femmes modèles et inspirantes. J’aime rendre hommage à des rocks stars du temps présent, des filles qui ont des projets et des talents qui sortent du lot. C’est très important pour moi.ÉrikaDevile2-023-43

Tu présenteras tes nouvelles pièces le 5 juin prochain à l’Esco. Lorsque Widow’s Blow organise un lancement de collection, on peut s’attendre à quoi ?  

Quand Widow’s Blow réalise un événement, l’idée est d’aller à contre-courant du fast fashion. Je fais vraiment de l’anti-mode. L’idée ce n’est pas d’avoir des gens qui viennent regarder mon rack de guenilles. Je ne crois pas que ça rende justice à mes œuvres. Quand je fais un événement, c’est pour faire vivre aux spectateurs l’expérience Widow’s Blow. On veut mettre les gens dans le mood de mes créations. Mes événements sont aussi autobiographiques que mes créations. C’est comme ça que je suis dans la vie. Je veux faire vivre aux gens une expérience différente que d’aller en magasin. Dans un contexte de show, j’ai l’occasion de mettre en scène des artistes qui travaillent aussi fort que moi pour leur art. C’est inspirant et la collaboration entre ces 2 mondes est importante pour moi.ShopTyler-0014

Sur quelle pièce de ta collection on devrait garder un œil lors de ton lancement le 5 juin prochain à l’Esco ?  

C’est définitivement sur les jackets, car c’est un long processus de création. C’est le cas pour toutes les pièces, car c’est du hand pick. Cependant, les jackets sont clairement les vêtements pour lesquels je mets le plus de travail. Ils sont parfois en vieux cuir et sec comme une feuille de papier. Je travaille donc le cuir pour raviver la matière afin de lui donner une seconde vie. C’est le même principe pour les jeans jackets dont chacun a son histoire ou sa thématique précise. Étant donné que c’est du one of a kind, chaque pièce est unique. Mes pièces préférées pour lesquelles je mets beaucoup de temps et d’amour, c’est mes jackets ! C’est pour la création de ceux-ci que j’aimerais être reconnue.WB_MIM1970_MR250-034

Comment pouvons-nous suivre l’évolution de Widow’s Blow ? 

En parcourant la boutique en ligne ou en suivant les médias sociaux suivants :

widowsblow.com/shop
instagram.com/widows.blow
facebook.com/widowsblow


Détails de l’événement 

Événement : Widow’s Blow : New Collection SS18
Date : 5 juin
Lieu : l’Escogriffe

Artistes :

Seb Black
Lavender May
Natasha NebulaPrint