Avec les nouvelles soirées Mods vs Rockers du MR250, l’événement MODtréal qui s’en vient à grand pas et les légendaires soirées mensuelles MODClub au North Star, on a cru bon creuser l’histoire pour comprendre ce que signifient Mods et Rockers. Pour y arriver, le Mod Patrick Foisy, DJ pour Mod Club, et le Rocker Richard Goulet, de la Boutique Le 63, répondent à nos questions.

1. Premièrement, MODS and ROCKERS, c’est un terme qui a été créé à quelle époque?

Patrick Foisy : Au milieu des années 60, en Angleterre, deux sous-cultures ont atteint la conscience populaire: les MODS et les ROCKERS. Il faut comprendre que c’est la première fois que des adolescents se donnaient une identité distincte basée sur leur choix de musique et leur façon de s’habiller. La raison pour laquelle ils sont sortis de l’ombre est la couverture médiatique qu’ils ont reçue suite à des affrontements dans les villes balnéaires de Brighton, Margate et Clacton. Avec plus de 50 ans de recul, nous réalisons que les journaux ont amplifié l’animosité entre les deux groupes. Ce n’est pas d’hier que les médias ont compris que le sensationnalisme vend.

2. Qu’est-ce qu’un MOD?

PF : Le mouvement a vu le jour à la fin des années 50 en Angleterre. La jeunesse britannique cherchait à se forger une identité différente de celle de leurs parents. Ils ont adopté le Modern Jazz comme étant leur choix musical de prédilection, d’où le terme « Mod ». MOD est aussi associé à tout ce qui est moderne, nouveau, d’avant-garde. Au début des années 60, le Modern Jazz a éventuellement fait place à la musique Soul, au RnB et au Ska. La culture noire américaine était mise à l’avant-plan et grandement admirée. On cherchait même à s’habiller comme les musiciens Jazz sur les pochettes Blue Note, vêtus de leurs habits immaculés et de leurs cravates minces. Les MODS ont aussi adopté un mode de transport à leur image, le scooter italien. Le Vespa ou la Lambretta est le symbole parfait de style, de classe et d’élégance. Le but du MOD n’est pas d’aller à toute vitesse, mais d’être vu. Si j’avais à d’écrire le mouvement MOD en quelques mots, j’opterais pour « La Culture du Cool ».

3-Qu’est-ce qu’un ROCKER?

Richard Goulet : ROCKER est le terme employé en Angleterre au début des années 50 pour un jeune motard. Rocker vient du mot Rock and roll dû au goût musical de cette jeunesse rebelle. Après la guerre, la société est en pleine prospérité, les jeunes peuvent enfin avoir de l’argent de poche et s’éclater. Ils seront inspirés par la musique et les films américains comme Wild One avec l’acteur Marlon Brando. Ils s’achètent donc des motos et se regroupent dans des cafés comme le célèbre Ace Café à Londres. Ils donnent naissance aux Café Racer, ces motos dénudées au maximum pour gagner de la vitesse lors de leurs courses d’un café à l’autre.

Les Rockers ont un code vestimentaire typique; jacket de cuir rempli d’écussons et d’épinglettes, foulard blanc autour du cou, jeans Levi’s, tee-shirt et des grandes bottes de cuir laissant dépasser des chaussettes blanches.

Étonnamment, contrairement aux MODS, les ROCKERS ne consomment pas de drogues, ils s’opposent clairement à ceux qui en prennent.

4. Qu’est-ce qu’ils ont en commun MODS et kes ROCKERS?

RG : Leurs moyens de transport est sur deux roues, ROCKERS en moto et MODS en scooter. Les deux groupes se font des rassemblements pour garder le sentiment d’appartenance à une culture rebelle. Et puis ils ont en commun la haine et le dégoût qu’ils entretiennent par rapport à l’autre culture.

PF : Contrairement à ce que l’on prétendait pendant les années 60s, les MODS et les ROCKERS ont beaucoup plus de choses en commun que de choses qui les différencient. La première est leur passion. Si tu réunis un MOD et un ROCKER devant leurs montures à deux roues, ça assure une longue conversation. Leur engouement pour la musique les rejoint également. Quand y pense, le Rock and roll n’est plus ni moins que l’interprétation par des musiciens blancs de ce qui était à la source du Rhythm and Blues, qui a vu le jour dans la communauté noire américaine.

5. Si on mettait des noms sur les icônes ROCKER et MOD pour s’en faire une image claire, qui serait-ce?

PF : Les leaders chez les MODS n’étaient pas nécessairement des personnalités publiques. C’était même le contraire. Ce sont les MODS qui ont influencé la culture populaire et non l’inverse. Le MOD qui avait les plus beaux vêtements, connaissait les meilleurs pas de danse et paradait sur le scooter le plus désirable, comme le Vespa GS160 ou la Lambretta SX200, avait le statut de « Face ». C’est souvent lui qui dictait les nouvelles tendances vestimentaires qui pouvaient changer à la semaine.

Mais si j’avais à mettre deux visages sur le mouvement, le premier serait John Stephen, mieux connu comme étant le King of Carnaby Street. Il était le propriétaire d’une multitude de boutiques sur cette rue célèbre de Londres. Il a habillé une myriade de musiciens comme les membres des Beatles, des Rolling Stones et des Kinks. Du côté féminin, l’icône MOD restera toujours la modèle Twiggy. Twiggy et la designer de mode Mary Quant sont responsables d’avoir popularisé la mini-jupe partout sur le planète.

RG : Les Rockers vénèrent Chuck Berry un pionnier du Rock and roll et adorent Gene Vincent, première grande figure du rock and roll et créateur du rockabilly. Mais si les pionniers du British Rock ont pour nom Terry Dene, Tommy Steele, Marty Wilde, Wee Willy Harris, Georgie Fame et Vincent Eager. L’artiste qui plus que tout autre l’a crédibilisé fut incontestablement le célèbre Rocker Billy Fury mort à 43 ans en 1983.

6. Ces deux cultures ont été exploitées au cinéma à l’époque? Quel film représente mieux la culture Rockers?

RG : Je dirais Wild One, car c’est ce film qui a le plus contribué à la culture Rockers des années 50.

PF : Pour ce qui est du film ultime représentant les escarmouches entre les MODS et les ROCKERS sur les plages de Brighton, Quadrophenia reste le film culte par excellence. C’est l’histoire de Jimmy, un jeune MOD, en quête de son identité. Le tout est basé sur le chef-d’oeuvre d’opéra rock du même nom par le groupe The Who.

7. En 2018, qu’est-ce qu’il reste de cette époque MODS and ROCKERS, à part les soirées du même nom?

RG : Rien du tout, si ce n’est que le « revival » des deux cultures pour les nostalgiques des années 60. Des rencontres partout au travers le monde se font chaque année pour faire revivre d’une façon amicale ces deux cultures au travers des soirées dédiées à leur musique!

PF : Aujourd’hui, les MODS et les ROCKERS sont plus unis que jamais. Ceci étant dit, ils sont deux sous-cultures distinctes avec leurs soirées propres et leurs événements bien à eux. On remarque ceci à l’échelle de la planète. Là où je vois des rapprochements lors des dernières années est au niveau des soirées Tiki. On voit une recrudescence pour l’amour du Tiki et la culture vintage polynésienne. Il n’est pas rare de voir ROCKERS, ROCKABILLY et MODS partager des cocktails à base de rhum sous le même toit de paille.

8. Justement, côté musical, ça se traduit comment une soirée MODS and ROCKERS?

PF: C’est un beau melting-pot de musique rétro. Le Rock and roll se mélange au RnB, Soul, Garage et YéYé. S’il y a une chose que les MODS et les ROCKERS savent faire mieux que tout, c’est le party. De la bonne musique reste de la bonne musique, peu importe le style.


L’événement MODtréal du 31 août au 3 septembre

PF : MODtreal est le plus grand rassemblement MODS en Amérique. Vous risquez de croiser plus de gens en habit sur leur Vespa ancienne qu’en moto. Ce qui ne veut pas dire que la porte n’est pas ouverte à tout le monde!

Par exemple, le vendredi 31 août au MR250 Bar Salon, nous recevons un excellant band Soul Garage de Philadelphie, The GTV’s. Le samedi 1er septembre, on se donne rendez-vous au North Star, un bar rempli de pinballs vintages et où les top DJ MOD du continent vont spinner les meilleurs 45 tours Soul, RnB, Garage, British Beat, Boogaloo, Ska, Go-Go, Psych de leur collection.

Nous célébrons également les 15 ans de service de Scootart, la référence au Québec en matière de scooters anciens. Des balades à travers les rues de la métropole seront organisées le 2 et le 3 septembre. Pour admirer ces impressionnantes petites merveilles sur deux roues dans toute leur splendeur, vous êtes invités au Brunch Rétro aux Jardins Gamelin le samedi 1er septembre entre 11h et 15h. Nos DJs de renom seront également sur place pour vous mettre dans l’ambiance.

Tous les détails sont disponibles sur la page Facebook de MODtreal.


Ne manquez pas…

Les soirées MODS et ROCKERS tous les dimanches au MR250 avec DJ Mathieu Beauséjour et Les soirées tous les derniers samedi du mois au North Star avec DJ Parka Pat (Patrick Foisy).

Vous voulez en apprendre un peu plus sur les cultures Mods et Rockers? Voici la sélection de ONELAND sur Amazon.ca. Cliquez sur un des items pour plus de détails.