L’idée de No Highway est partie de l’achat de vieilles Goldwing qui avaient besoin de rough love par deux cinéastes de l’Abitibi. Entre quelques bouteilles de bière et des clés à molette, un chum doué en mécanique, Marc Provencher, leur fait part d’un projet de trip en solo dans le nord.

14188683_183145895441904_2329204219821935499_o

POW.

Après un long combat de recherche de fonds, le film se fait. Marc Provencher part de Rouyn vers Chibougameau et Némaska pour arriver à Cartwright, à Terre-Neuve. Virgil Héroux Laferté à la réalisation et Cédric Corbeil à la direction photo qui le suivent dans son périple, je vous le dis, ça donne le gout d’attaquer les chemins de gravelle.

Le film à fait du chemin depuis, il a été diffusé au Brooklyn Motocycle Film Festival et sera aussi présenté au Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue, fin octobre. Une dernière ride avant l’hiver ?

Voir la bande-annonce ici.