Cet été, Micaela Wallace et Asleigh Kaliszuk traverseront le Canada de la côte Ouest aux Maritimes à la rencontre de femmes comme elles: des passionnées de moto. Sur la route, elles les rencontreront pour dresser un portrait authentique de cette scène en pleine effervescence. Depuis qu’elles ont lancé leur projet Women of Moto le 9 mai dernier, l’agenda se remplit rapidement, les invitations se multiplient: on veut les voir présentes aux événements moto organisés partout au pays. Il y a de fortes chances que nous les croisions sur les route cet été, mais d’ici là, on jase avec elles de ce projet unique qu’est Women of Moto. [English version]Poster_web

Parlez-moi de votre projet?
Ashleigh et Micaela : Notre projet vise l’émancipation des femmes. Encore aujourd’hui les femmes sont confrontées aux stéréotypes sexistes. Women of Moto va à la rencontre des motocyclistes canadiennes et veut démontrer comment les motardes brisent ces stéréotypes et sortent des normes établies.
Qu’est-ce qui vous a motivé à entreprendre une telle aventure?
Ashleigh : Nous nous sommes inspirées de nos propres expériences. J’ai travaillé pendant plus de 7 ans dans la construction industrielle qui est évidemment un secteur dominé par les hommes. J’ai tout entendu! De «Retourne aux fourneau!» au harcèlement sexuel complet. C’est dégoûtant que les hommes s’autorisent à traiter une femme comme ça sous prétexte qu’elle est en minorité sur le chantier. J’ai finalement quitté le monde de la construction et un an et demi plus tard, j’ai lancé Women of Moto.
Micaela : Même son de cloche de mon côté! Je travaille à la gestion du développement des affaires dans le secteur de l’ingénierie. Un secteur aussi fortement dominé par les hommes. J’ai dû me battre très fort pour que les «Good Old Boys» me prennent au sérieux. J’ai dû apprendre à me défendre face aux stéréotypes du genre, ce qui m’a motivé à lancer Women of Moto avec Ashleigh.
Qui est l’équipe derrière Women of Moto?
Ashleigh et Micaela : Nous nous sommes rencontrés à travers un groupe de femmes motards. Nous nous sommes entendues tout de suite! Nous savions que nous étions un mélange parfait pour entreprendre un projet dans la communauté moto; Ashleigh par son talent en photo et Micalela par son expertise en développement des affaires. Après quelques difficultés personnelles, nous nous sommes enfin réunis et Women of Moto est né. Nous avons passé l’hiver à rédiger un plan d’affaires, travailler sur la marque et contacter les commanditaires pour obtenir de l’aide. Et on y est enfin!
Plusieurs événements sont prévus un peu partout au Canada, pouvez-vous nous donner plus de détails?
Des femmes de partout au Canada nous ont contactées depuis notre lancement le 9 mai et nous travaillons présentement avec elles pour organiser des meets ou des rides dans certaines villes au cours de notre tournée. Nous allons annoncer les détails dès que possible!
Les 9 et 11 juin aura lieu le premier rassemblement féminin au Québec, Mamzelle Ride & Ramble, est-ce que vous serez présentes?
Ça semble super et c’est certainement un événement qui nous intéresse. Nous jetterons un oeil à l’agenda, merci pour le cue!
Les événements féminins sont très populaires en ce moment. Pourquoi pensez-vous?
Ashleigh : Nous adorons cela! Je suis allée à Babes Ride Out l’année dernière et c’était une expérience incroyable. Je pense que ces événements sont populaires parce qu’ils constituent un lieu unique pour que des femmes qui partagent la même philosophie de vie se rencontrent, s’appuient mutuellement et tissent des liens. C’est tout cet amour! Cette année, nous prévoyons assister à The Back Road Ball, The Dreamroll et Babes Ride Out. Nous aimons les événements où les femmes soutiennent d’autres femmes dans un environnement optimiste et positif.
De plus en plus de femmes enfourchent un deux roues. Qu’est-ce qui motive une femme à conduire une moto?
Ashleigh : Je pense qu’un aspect majeur de l’engouement est la forte présence de femmes motocyclistes sur les réseaux sociaux. Il y a tellement de femmes inspirantes de tous les âges avec des motos!
Micaela : J’ai également remarqué que plusieurs femmes qui roulent (nous inclus) le font suite à une épreuve difficile dans leurs vies.  Et quand elles se reconstruisent et se redéfinissent, elles trouvent l’amour de soi et la liberté qu’elles célèbrent en s’accordant enfin l’accès au rêve d’obtenir une moto.
Nommez-moi deux femmes de la scène de moto qui vous inspirent actuellement.
Ashleigh : C’est difficile! Il y a tant de femmes étonnantes dans la communauté que je ne pourrais pas en nommer que deux! C’est toute la communauté de bikeuses qui m’inspire!
Micaela : Pour moi, il y a deux femmes de la communauté moto canadienne qui se distinguent vraiment; Karen Mayberry de Harley Davidson Canada, et Becky Goebel de Them Road Apples, The Dream Roll, Loserpalooza. Ces deux femmes sont des inspirations parce qu’elles sont des femmes fortes qui ont trouvé un moyen d’intégrer leur passion pour les motos à leur carrière. Badass, non?

Pour suivre le périple des filles :

www.womenofmoto.com
IG – @womenofmoto #womenofmoto #whyiride #womenwhoride
FB – https://www.facebook.com/womenofmoto/