Category

Culture moto

Category

Texte: Raphaël Gaspard
Photo d’entête: Max Vannienschoot

Il y a peu de moyen de transport qui offre autant de liberté et de pur bonheur qu’une moto. Le vent dans la face, le paysage qui se déroule à l’horizon et le moteur qui gronde, c’est une recette pour moments parfaits. 

C’est un univers qui peut rester intimidant et il est facile de ne pas savoir par ou commencer et de remettre à plus tard le rêve de rouler en moto. Il existe déjà un bon nombre d’articles couvrant les points importants à considérer avant de passer à l’action. Je voulais plutôt donner la parole à trois personnes inspirantes qui représentent, à leur façon, l’évolution du monde de la moto au Québec qui a beaucoup changé, et pour le mieux. 

Annie Martel

Parle un peu de toi?

Humm que dire de moi…mes parents diraient que je suis un enfant spécial, mon chum que je suis « fofolle » dans le bon sens, mais pour ma part, je me décris comme une passionnée, intense dans tout ce j’entreprends.  Ancienne fille de radio (pendant 14 ans), amenez-moi des projets et des idées saugrenues…j’aime les défis! Directrice marketing pour Léo Harley-Davidson depuis bientôt 6 ans, animatrice de la websérie On jase moto, collaboratrice Chicks And Machines et rédactrice pour le magazine Vivre à la Campagne, j’aime me tenir occupée!  Avec tout ça, on a quand même le temps de rider environ 16 000 kilomètres par saison de moto. 

Si tu avais un conseil à donner à la jeune Annie qui débute sa première saison, ça serait quoi?

Entoure toi de gens expérimentés qui pourront bien te conseiller. Ensuite…roule, roule et roule encore pour prendre de l’assurance. 

3 caractéristiques à considérer avant l’achat de ta première moto?

La première des choses, s’asseoir dessus pour voir si on touche par terre! haha (expérience de fille mesurant 4.11 qui a acheté un motocross avant de l’avoir essayé)

Plus sérieusement, n’écoute pas trop les conseils de tes amis pour faire ton choix.  Tu n’es pas obligé d’avoir la même marque et le même style de moto d’eux pour faire partie de la gang. Écoute ton coeur…et ton portefeuille.

Oui il y a le look de la moto, mais la première question à te poser, quel type de trip veux-tu vivre en moto?  Veux-tu voyager ou simplement te promener en ville.  La réponse à cette question peut influencer le choix de ta moto.

Le monde de la moto, tu l’as vu évolué comment ces dernières années?

Dans les dernières années, les habitudes et les mentalités ont davantage évolué. Les motocyclistes se jasent de plus en plus et ce peu importe ton allégeance à une marque (il reste encore quelques récalcitrants, mais on est sur la bonne voie). Plusieurs nouveaux motocyclistes ont insufflé un vent de fraîcheur à la communauté moto et plusieurs stéréotypes disparaissent, dont la place des femmes dans le monde de la moto. Saviez-vous que c’est au Québec que l’on retrouve le plus de femmes motocyclistes au Canada et même en Amérique du Nord. Il y a de quoi être fière!!

Charles-Élie Dumontier

Si tu avais un conseil à donner au jeune Charles-Élie qui débute sa première saison, ça serait quoi?

Have fun! Faire de la moto c’est un luxe. Achète le bike qui te fait tripper pis va rouler!!!

Les 3 caractéristiques à considérer avant l’achat de ta première moto?

Le budget. Ensuite quel en sera l’utilisation principale ( voyage, ville, etc.). Et troisièmement la puissance de la moto selon ton expérience. 

Je veux faire ma première ride de moto camping, as-tu des conseils bagages et spot à essayer?

Un bon habit de pluie c’est important, les chances sont bonnes qu’il pleuve durant un roadtrip. Un petit kit d’outil aussi c’est très pratique. Après ça je dirais de traîner le moins de bagages possible pour ne pas alourdir ton bike. De toute façon on a pas besoin de beaucoup de choses pour avoir du fun! 

Le monde de la moto au Québec, c’est quoi pour toi?

Le monde de la moto au Québec est une belle confrérie que l’on retrouve aussi partout ailleurs dans le monde pour avoir voyagé un peu.

Charles-Élie est propriétaire du garage Sheriff à Bolton Est et co-fondateur du Idle Garage & Co, un garage moto, espace DIY et café dans Villeray.

Julie Lemay

Crédit Brocante Moto, Laurence Labat

Ton parcours moto, il débute où?

J’ai eu mon permis apprenti en 2017 avec conduite accompagnée pour 1 an ou j’ai rencontré des femmes extraordinaires grâce à la communauté des Litas de Montréal. Elles m’ont bien coaché et nous avons créé notre sous groupe de moto Les Crinquées. J’ai toujours eu des Triumph et j’en suis à ma 3ème ! 

La moto est une vraie passion, qui m’a permise de rencontrer pleins de monde et de vivre des événements extraordinaires tel que les Moto Social, la Mamzelles Ride, le Babes Ride Out, la Brocante moto, Moto film fest en Abitibi, les Mammouths et j’ai même eu la chance de participer au tournage de l’émission Filles de moto. J’ai envie de m’impliquer de plus en plus dans cette communauté pour partager ma passion, continuer à voyager et vivre des aventures sur ma belle bécane !! 

Si tu avais un conseil à donner à ceux qui débutent leur première saison?

Soyez vigilants avant de partir, assurez-vous que votre moto est en bonne condition. Si possible rider avec des gens d’expériences qui peuvent vous guider. Toujours avoir avec soi un petit kit de survie moto, car on ne sait jamais quand on aura besoin d’un tournevis, de duck-tape, d’un habit de pluie ou de cordes. 

Des caractéristiques à considérer avant l’achat de ta première moto?

Considère d’abord l’usage que tu veux en faire. Route, aventure, sport? Trouve la marque et le style qui va avec ton gabarit. Pour une première moto je crois qu’une usagée est préférable afin de t’assurer que tu aimes vraiment ça. Il faut aussi prendre en compte l’achat d’équipements sécuritaires et un bon casque.

Je veux faire ma première demi-journée de moto en partant de Montréal, je vais où?

Prends la route vers la Rive-Sud direction Beloeil sur la route 116 pour suivre le bord du Richelieu à partir de St-Basile Le Grand (route 223). Passe Beloeil jusqu’à St-Antoine sur Richelieu et prends le traversier (il nous donne l’impression de voyager) qui t’amène sur l’autre rive à St-Denis sur Richelieu. Longe la route 133 Chemin des Patriotes jusqu’à la route 112 et ensuite récupère la route 116. C’est une belle balade tranquille d’environ 130 km où il y a plusieurs points de vue pour prendre des photos.

J’espère que ça va te donner le goût, et on est toujours là si tu as des questions. On se croise sur la route, le sourire étampé dans la face! 

Raphaël

Au milieu des années 60, en Angleterre, deux sous-cultures ont marqué la la conscience populaire: les MODS et les ROCKERS. Il faut comprendre que c’est la première fois que des adolescents se donnaient une identité distincte basée sur leur choix de musique et leur façon de s’habiller.

No Highway c’est quelques jours de tournage, pis ce que Marc a ben voulu nous ramener, parce que y’a des bouts qu’il voulait garder pour lui. Cartwright était le bout du voyage. Trois photos flous plus tard, on a compris que ce moment là, comme plusieurs autres, lui appartenait.