Category

Filles de moto

Category

Le plus grand relais à moto jamais réalisé arrive à nos portes. The Women Riders World Relay (WRWR) est un relais mondial destiné aux motocyclistes féminines. Fondée au Royaume-Uni par Hayley Bell, cette belle aventure a débuté en Écosse le 27 février dernier et se clôturera dans les Émirats arabes en 2020. Depuis, d’une frontière à l’autre, chaque groupe de femmes effectue une partie du trajet, le passage du relais se fait au moyen d’un bâton géolocalisable. La mobilisation est impressionnante : elle couvre près de 100 pays et implique plus 18 000 femmes.

Instagram @womenridersworldrelay

Quand Nathalie Lavigne a vu passer l’information sur le WRWR elle a tout de suite décidé d’embarquer dans le mouvement. «Depuis 25 ans, j’ai beaucoup voyagé en moto, j’ai fait de longues distances au pays comme à l’international. Et c’est justement l’aspect mondial du mouvement qui m’a tout de suite plu. Connecter avec des femmes de partout dans le monde, ça c’est du sisterhood !» Non seulement Nathalie s’est jointe au groupe, mais elle a décidé d’y participer activement à titre bénévole. Aujourd’hui, elle organise la portion québécoise du rallye aux côtés de ses deux acolytes, Cathy Ratté à la logistique et la recherche de partenariat et Raphaëlle Lemelin à la planification de l’itinéraire.

Rencontre avec Nathalie Lavigne

Ce mouvement mondial lance un message fort d’unité, d’entraide et de fraternité. Et de courage aussi, il ne faut pas l’oublier, car la condition des femmes n’est malheureusement pas égale dans tous les pays visités. La fondatrice espère aussi que cette mobilisation enverra un message clair à l’industrie : « les femmes motocyclistes sont présentes partout dans le monde, bonifiez votre offre ! » Bien souvent les femmes doivent se vêtir dans le rayon pour homme ou se contenter d’un manteau rose fuchsia. Effectivement, il est grand temps que les manufacturiers se réveillent.

Le lancement canadien se fera le 14 septembre chez Trev Deelay Motorcyles à Vancouver. Le bâton arrivera au Québec par l’Ontario le 22 septembre. Après un bon souper avec leurs homologues ontariennes, une trentaine de Québécoises partiront le lendemain en direction d’Edmundston au Nouveau-Brunswick.

«Soyons téméraires. Soyons courageuses. Soyons inspirantes. Soyons vraies. Soyons solidaires.»

Joignez-vous à cette formidable aventure.

 

[alert type=white ]Ripple Relay
Vous ne pouvez pas participer au mois de septembre ? Consolez-vous les organisatrices ont prévus le coup. Un trajet nommé Ripple Relay est présentement en cours depuis le début du mois de juillet. Se déroulant sur plusieurs fins de semaine,  les femmes se relaieront un jeton sur plusieurs itinéraires Gatineau–St-Mathias, St-Mathias–Lévis, Lévis–La Pocatière, La Pocatière–Rimouski et Rimouski–Campbellton. [/alert]

 

Pour plus d’informations :
www.facebook.com/pg/WRWR2019/events/  | womenridersworldrelay.com/?lang=fr | www.instagram.com/womenridersworldrelay/

Bien qu’on trouve un équilibre hommes-femmes parmi les artistes et marchands, sans grande surprise, la dernière catégorie est représentée presque uniquement par des hommes, à une exception près, Catherine Dufour. Cette femme de 30 ans, originaire de Sherrington, vient nous présenter sa toute première construction une Harley-Davidson Ironhead 1985.

L’école de conduite Janet ConduiPro et Filles de moto sont fières de vous inviter à la 18e édition de la Janet Ride, le samedi 11 août prochain. Cette année, tous les profits de l’événement seront versés à l’Association Syndrome Down – Région de la Capitale Nationale.

D’où vient ton intérêt pour l’art ? Mon père était peintre. J’ai suivi son chemin et j’ai fait mon bac à l’UQÀM en art plastiques. Aujourd’hui, je travaille à temps plein comme illustratrice à mon compte. Qu’est-ce qui t’inspire ? 98% de mon travail est basé sur le monde du Flat Track, principalement la série Harley Hooligan. J’adhère complètement à ce style et à l’esprit de communauté qui règne dans ce sport. J’adore le mouvement des motos, leur côtés épurées, le vrombissement des moteurs, les dérapages contrôlés… Des artistes t’influences ou t’allumes ? J’admire le travail de l’illustrateur et designer graphique Adi Gilbert (99 seconds). C’est pour moi le…

Micaela Wallace has just launched the Rebelle Moto project. We met her to ask some questions about this new project that follows the Women of Moto project of last year. Roadtrip across Canada, inspiring women and Rebelle Awards. A beautiful season is on the way for Rebelle Moto.

D’où viens-tu ? Je vis à Paris depuis une petite dizaine d’années maintenant. Qu’est-ce qui t’a amené à l’art ?  Depuis toute petite j’aime dessiner et peindre. J’étais le genre d’enfant, qui, si on lui donnait une boite de crayons de couleurs et des feuilles, restait absorbé des heures dans ses créations. Je m’évadais et m’exprimais par ce biais. Ça ne m’a pas vraiment quitté. C’est pourquoi j’ai ensuite suivi des études en art et que je suis devenue illustratrice et peintre de manière plus sérieuse. Comment décrirais-tu ton style ? Je dirais que c’est un mélange de sensibilités romantique et…