Category

MOTO 101

Category

Mesdames, vous rêvez d’un atelier-boutique moto chaleureux où l’on ne vous regarde pas de haut? Ce bijou existe! De l’autre côté de l’Atlantique, Mymy Rider offre un concept hybride et novateur spécialement dédié aux Parisiennes adeptes de moto. Entretien avec la passionnante Myriam Amrouni.

Après 19 ans chez Air France, Myriam souhaitait un nouveau défi. C’est en visitant la boutique Deus Ex Machina lors d’un voyage familial à Los Angeles qu’elle a l’illumination. « J’ai tout de suite eu l’impression d’être dans un endroit différent des autres garages, un lieu accueillant, chaleureux et propre. Un concept nouveau qui m’a plu tout de suite. »

Elle profite d’un programme de départ volontaire offert par la compagnie aérienne pour s’inscrire à deux formations de mécanique moto et, sans expérience, elle se relève les manches pour amorcer la lourde tâche de démarrer une entreprise. « Mon plus gros défi a été de prévoir mon financement. J’ai compris très rapidement que les banques ne soutiendraient pas mon projet, parce que je créais quelque chose de nouveau. Il n’y avait pas d’autres garages féminins sur lesquels se référer. » Après six mois de recherche intensive, c’est dans le 20e arrondissement qu’elle trouve le local idéal. Elle ouvre Mymy Rider en septembre 2016.

En franchissant les portes du 30 rue des Maronites, vous y trouverez un garage, une boutique et un endroit confortable où boire un café. Myriam a poussé le concept en offrant des ateliers participatifs aux personnes désireuses d’apprendre la mécanique, en plus d’offrir les ponts en location pour y travailler soi-même. Était-ce un pari risqué d’ouvrir une boutique moto dédiée spécialement aux femmes? « Je pense que c’était une niche à ce moment-là. C’est encore le cas aujourd’hui, car il n’y a toujours pas d’autre lieu comme le mien. En tout cas, pas à ma connaissance. Le pari était assez risqué, mais je savais également que le nombre de femmes passant leur permis moto ne faisait qu’augmenter. »

Et les hommes dans tout ça? « Les hommes n’ont jamais été exclus de chez Mymy Rider. Ils étaient d’ailleurs plus nombreux que les femmes au début à venir chez moi. Aujourd’hui, je peux dire que ce n’est plus le cas. J’ai autant de femmes que d’hommes comme clients. L’entreprise avait pour première vocation d’offrir aux femmes une gamme vestimentaire plus féminine que ce que nous propose aujourd’hui les grandes marques moto. Je souhaitais également avoir une approche différente d’un garage pour les femmes. » Trois ans plus tard, on peut dire mission accomplie!

Myriam doit, selon elle, le succès de son entreprise à son caractère féminin. « Je pense que l’image féminine change beaucoup l’atmosphère du lieu. Nous avons une approche différente par rapport aux garages habituels. Les visiteurs se sentent tout de suite bien en entrant chez nous. » Aujourd’hui, Myriam Amrouni développe sa marque! Nous aurons peut-être la chance de voir plus d’un garage Mymy Rider dans les années à venir. En espérant que ce beau concept traverse l’Atlantique!

MYMY Rider
30 rue des Maronites
75020 Paris
https://www.facebook.com/mymyrider.fr/


Ce texte provient du microsite de l’émission Filles de moto. Pour en savoir plus, revoir les épisodes ou profiter de contenu exclusif, visitez le site web de la série sur TV5-Unis.

Photos tirées de la page Facebook de la boutique moto Mymy Rider.

Vous êtes une mordue de moto et vous êtes enceinte? Devez-vous mettre de côté ce loisir au premier test de grossesse positif ou existe-t-il une manière sécuritaire de rouler? La maternité amène son lot de questions, incluant celle de la moto et elle vaut assurément la peine d’être posée.

Vous êtes une mordue de moto et vous êtes enceinte? Devez-vous mettre de côté ce loisir au premier test de grossesse positif ou existe-t-il une manière sécuritaire de rouler? La maternité amène son lot de questions, incluant celle de la moto et elle vaut assurément la peine d’être posée.