Category

Histoires de garage

Category

Présent sur place pour l’inauguration du nouveau quartier général d’Hardcore Cycle dans Portneuf, on a pu constater que la communauté moto à Québec est grandissante, et qu’en plus d’avoir accompagné plusieurs dizaines d’initiés dans l’univers du custom, Hardcore Cycle contribue grandement à rassembler de plus en plus de motards pour le plaisir. Parce qu’en dehors du peu d’été qu’on a, d’un problème de carburateur et d’une inspection obligée de nos vieux bikes de rois, y’a le plaisir de se raconter tout ça ensemble. Parce qu’on se comprend donc entre nous. On a posé quelques questions à Patrick, qui nous recevait…

Texte: Charles-Édouard Carrier Photographies: Charles-Etienne Pascal ONELAND : C’est ta première expérience au One Motorcycle et au Mama Tried. Tu t’attends à quoi? SAMUEL GUERTIN : Au cours des dernières années, j’ai vu des centaines de photos sur ces spectacles-là. Les gens et les préparateurs qui m’inspirent y sont rassemblés. C’est excitant. Je croise rarement des projets avec le même niveau de fabrication au Québec. Juste pour l’inspiration que je vais en tirer, ça vaut la peine. On est plusieurs à se suivre sur les réseaux sociaux, ça va faire du bien de prendre quelques bières face à face…

D’être invité à la fois au Mama Tried et au One Motorcycle Show, c’est une sacrée tape dans le dos que le fondateur de Clockwork Motorcycles, vient de recevoir. C’est Fury, une Honda CB750 qui lui vaut ces honneurs. La moto a été présentée sur BikeEXIF pour la première fois en février 2015. Pour quelqu’un qui en est à sa deuxième carrière, qui a tout balancé il y a peine deux ans pour se consacrer à la fabrication de moto, c’est un bon départ dans le monde du custom built. ONELAND a rencontré Samuel Guertin pour en jaser avec lui.…