Category

Manufacturiers

Category

En collaboration avec Promutuel Assurance.

L’électrification des transports est sans aucun doute l’un des plus importants mouvements technologiques du 21e siècle. Avec les voitures électriques qui gagnent en popularité et séduisent bon nombre de consommateurs à la recherche de véhicules plus propres et fiables, il y a fort à parier que le même phénomène se reproduira dans le marché de la moto.

Mais le moteur électrique offre-t-il aux motards l’expérience qu’ils recherchent sur la route? L’image de vous au volant d’une moto électrique est-elle une utopie ou plutôt le présage d’une réalité proche?

Avec un nombre grandissant de motos électriques sur le marché, vous cherchez peut-être à en apprendre davantage sur leur fonctionnement ainsi que sur les pour et les contre de celles-ci. Grâce à ce petit guide sur les motos électriques, familiarisez-vous avec la tendance. Et, qui sait, vous serez peut-être charmé!

L’électricité : histoire de ce carburant en plein essor de popularité

Si vous pensiez que l’électrification des véhicules était une innovation du 21e siècle, détrompez-vous! En fait, au début des années 1900, le nombre de voitures électriques était deux fois plus élevé que celui des voitures à carburant et à peu près égal à celui des véhicules à vapeur. Toutefois, le moteur à explosion et le boom de l’industrie pétrolière ont ensuite plongé le moteur électrique dans l’ombre, jusqu’à l’invention de la batterie au lithium-ion dans les années 90.

Plus de 150 ans après la création de la première batterie rechargeable (en 1859!), les voitures électriques regagnent en popularité et, depuis les années 2000, leur part de marché continue de croître. En date du 30 septembre 2020, 85 564 véhicules électriques circulaient sur les routes du Québec. Selon les prévisions de l’Association des véhicules électriques du Québec (AVÉQ), il devrait y avoir 1 million de véhicules électriques en circulation à travers la province d’ici 2030.

Une première moto électrique signée Harley Davidson

C’est en 2015 que Harley Davidson a lancé sa première moto électrique à grande autonomie, la LiveWire. Sa batterie de 15,5 kWh, rechargeable en seulement 60 minutes, procure un minimum de 235 km d’autonomie en ville, 7 modes de conduite et une accélération de 0 à 100 km/h en 3 secondes. La moto électrique LiveWire de Harley Davidson a réellement été la première à piquer la curiosité des motards et à ouvrir la voie aux autres manufacturiers vers une électrification des motos à plus grande échelle. L’éventail des modèles 2021 de motos électriques est impressionnant et démontre clairement l’intérêt grandissant des consommateurs pour un deux-roues plus « vert ».

Comment fonctionne la moto électrique?

La moto électrique est composée des mêmes éléments que la moto traditionnelle, à l’exception du moteur thermique. Le moteur électrique est fait de deux parties aimantées, une qui est stationnaire, appelée stator, et l’autre mobile, appelée le rotor, dont les polarités sont placées dans des directions opposées. Lorsque le courant émis par la batterie passe dans le stator, il attire le rotor, qui se met ainsi à tourner, transformant l’énergie électrique en énergie mécanique. En ce qui concerne la gestion de la conduite, la moto électrique possède habituellement différents modes de conduite préprogrammés, comme sport, route, autonomie et pluie, qui optimisent ses caractéristiques de performance selon l’état de la route et le type de conduite voulue.

La moto électrique : les pour et les contre

Mais quels sont les avantages et les inconvénients d’une moto électrique comparativement à une moto traditionnelle? Voici les pour et les contre de cette nouvelle technologie :

Les avantages de la moto électrique :

  • Une conduite silencieuse : si certains motards aiment particulièrement le bruissement de moteur de la moto standard, d’autres apprécieront le silence du moteur électrique qui permet réellement de profiter de l’environnement et de la tranquillité sur la route.
  • Un véhicule connecté: de nombreux modèles électriques offrent des applications pour téléphone intelligent qui permettent de surveiller la moto et sa batterie, de modifier certaines options et de programmer un GPS embarqué. C’est assurément une option intéressante pour les motards technos!
  • Un choix écologique: ce n’est pas un secret, la moto traditionnelle est plus polluante que la moto électrique. En effet, la moto électrique ne génère pas d’explosions internes, donc très peu de pollution.
  • Une accélération ultra-rapide: contrairement à la moto standard, la moto électrique n’a pas besoin de chauffer. Il suffit de la démarrer et de profiter de son accélération de 0 à 100 km/h en seulement 3 secondes. Vous obtenez le couple maximal dès les plus bas régimes de rotation.
  • Un entretien facilité: peu de pièces en mouvement, pas de fluides internes, moins de frictions mécaniques, moins d’entretien requis.
  • Une durabilité accrue: la simplicité de conception de la moto électrique garantit une meilleure longévité. Même chose pour l’absence de fluide interne et le nombre réduit de frictions mécaniques.
  • Plus économique à long terme: le prix d’achat d’une moto électrique comme la LiveWire de Harley Davidson tourne autour de 38 000 $, ce qui n’est pas beaucoup plus cher que le prix d’une moto thermique neuve. En plus de vous faire épargner sur le carburant, la moto électrique coûte moins cher à entretenir, ce qui vous permet de réaliser des économies sur le long terme.
  • Facile à conduire: nul besoin de changer de vitesse avec une moto électrique. Elle est aussi facile à conduire qu’un scooter.

Les désavantages de la moto électrique :

  • La recharge : bien que les modèles électriques maintenant offerts aient une bonne autonomie, tant sur la route qu’en ville, ils doivent être rechargés. Il faut calculer entre 1 et 3 heures de recharge, selon le modèle, pour une charge complète de la batterie. La recharge peut se faire sur secteur et sur bornes.
  • L’esthétique : positionner la grosse batterie de lithium-ion sur la petite carrosserie d’une moto présente un enjeu esthétique important. Les choix de designs sont actuellement beaucoup plus limités que ceux pour les motos thermiques.
  • La planification des itinéraires : pour éviter les pannes, il faut bien planifier ses longs déplacements en gardant en tête le besoin de recharge.
  • La disponibilité: puisqu’il s’agit encore d’un marché de niche, les motos électriques de seconde main disponibles sont rares. Il faut généralement acheter un modèle neuf, au prix du détaillant, pour s’en procurer une.
  • Le poids : la batterie est plus lourde qu’un moteur thermique, ce qui peut avoir un impact sur la sensation et la conduite de la moto électrique.
  • Moins de plaisir pour le motard mécanicien : fini les moments passés dans votre garage à travailler sur la mécanique de votre moto au son de votre musique favorite!

Bref, la moto électrique présente des avantages intéressants pour certains motards, alors que les mordus de mécano et de modèles vintage y trouveront moins leur compte. Une chose est certaine, elle est beaucoup plus écologique et silencieuse que la moto traditionnelle, ce qui fait d’elle une belle solution de rechange pour le futur du deux-roues. De plus, sa performance n’est plus à prouver et ne fera que s’améliorer avec le temps. Reste à voir si elle réussira à détrôner la moto traditionnelle et à séduire les motards aguerris…

Roulez avec la tranquillité d’esprit

Vous avez déniché le deux-roues de vos rêves, électrique ou thermique, et vous êtes maintenant prêt à découvrir le Québec à moto? Avant de prendre le volant de votre nouveau jouet, assurez-vous d’avoir pris toutes les précautions nécessaires. La première étape essentielle : l’assurance moto. Obligatoire au Québec, elle vous procurera une assurance responsabilité civile qui couvre les dommages (matériels et corporels) causés à une autre personne en cas d’accident. Vous souhaitez souscrire une assurance moto? Il est également possible d’ajouter des protections à votre police d’assurance pour couvrir les dommages subis par votre véhicule, par exemple en cas de moto renversée. Pour en savoir plus, faites une demande de soumission pour une assurance moto chez Promutuel Assurance dès maintenant!

Sur ce, bonne saison de moto!

Pendant qu’à Montréal l’hiver s’achève, je saute dans un taxi pour l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. On est avant la COVID-19. On peut encore voyager, l’alerte mondiale n’a pas encore été sonnée. Je pars en direction Tucson en Arizona pour trois jours de formation et d’essais routiers avec Triumph. Je suis impatient d’essayer la nouvelle Tiger 900 Rally Pro et la Rocket 3 GT, ça va m’aider à patienter avant l’arrivée du printemps. Le tigre Après deux jours confinés dans une salle de réunion, c’est le moment des essais routiers. Comme première ride de la journée, je choisis une belle Rally Pro couleur…

Montréal, le 28 janvier 2020 – Réunissant au même endroit les plus grands fabricants et les plus grandes marques au monde ainsi que leurs toutes récentes nouveautés, le Salon de la moto de Montréal, présenté par La Capitale assurance et services financiers, comblera chaque visiteur comme jamais. Du motocycliste urbain à l’aventurier en passant par les adeptes de la grande route et ceux qui carburent à la nostalgie, chacun découvrira des modèles pour vivre à fond sa passion. Débutant ou expérimenté, fervent de mototourisme ou d’intensité, utilisateur au quotidien ou randonneur du dimanche, vous trouverez au Salon la moto de…

Oneland a passé trois jours sur la route pour accompagner des motocyclistes qui ont fait l’essai de moto de la gamme Softail de Harley-Davidson. Ils nous ont fait découvrir leur région en nous partageant leurs coups de cœur et en échange, nous leur avons fait découvrir la puissance et le savoir-faire de la marque Harley-Davidson®. Victoriaville, Québec et Saguenay, on arrive. André Maltais et la Harley-Davidson® Fat Bob Âge : 62 ans Expérience de conduite : roule depuis l’âge de 18 ans, après une longue, il a repris le guidon l’an dernier Conduit une : Harley-Davidson Road King Utilisation : parcourt entre 5 000…

Oneland a passé trois jours sur la route pour accompagner des motocyclistes qui ont fait l’essai de moto de la gamme Softail de Harley-Davidson. Ils nous ont fait découvrir leur région en nous partageant leurs coups de cœur et en échange, nous leur avons fait découvrir la puissance et le savoir-faire de la marque Harley-Davidson®. Victoriaville, Québec et Saguenay, on arrive. Yvan Drapeau et la Harley-Davidson® FXDR Âge : 30 ans Expérience de conduite : roule depuis 2 ans Conduit une : Harley-Davidson Sportster Roadster 1200 Utilisation : parcourt entre 12 000 et 14 000 km par année Modèle à l’essai : Harley-Davidson FXDR® 2019 Région : Victoriaville…

Quelques jours avant le Roll The Bones Motorcycle Show, on combat la distance, le décalage horaire et les horaires surchargés avec une entrevue question/réponse par courriel pour parler avec Otto Deutsch de Biltwell Inc. et ambassadeur pour les pneus Metzeler CruisTec.