babes ride out julie lemay oneland (feature)
Sur la Route Vos histoires

Souvenir de route: direction Babes Ride Out

Texte: Martine Letarte
Photos: Collection de Julie Lemay
 

Au début juin l’an dernier, Julie Lemay est partie en direction du Babes Ride Out East Coast à Narrowsburg dans l’État de New York avec sa gang de girls… et les chums qui allaient passer la fin de semaine de leur côté, dans un Airbnb. Les filles d’un bord, les gars de l’autre.

web babes ride out julie lemay oneland (10) (Moyen)

Pour se rendre, elles sont passées par les petites routes pour profiter pleinement des Adirondacks et elles ont dormi à Albany. «Il y a vraiment des rides merveilleuses à faire dans ce coin-là et c’était le fun de prendre notre temps pour s’en venir pour vraiment en profiter parce qu’une fois sur le site, c’est certain qu’on dort mal parce qu’il y en a qui font le party super tard, donc on est fatiguées.»

web babes ride out julie lemay oneland (6) (Moyen)

«C’était la première fois que je faisais du camping en moto et c’était impressionnant d’arriver sur le site où il y avait environ 350 filles du Canada et des États-Unis» – Julie Lemay

Mais, la courte nuit n’a pas empêché les girls de partir le samedi matin découvrir davantage la région. Elles ont opté pour les Catskills Mountains. «La route était sublime, avec de belles courbes et elle longeait une rivière, se souvient-elle. Les points de vue étaient hallucinants.»

Les chums partis se promener de leur côté, ça change la dynamique de groupe. «Entre filles, c’est le fun parce qu’on peut prendre plus notre temps, constate Julie. On arrêtait, on prenait des photos, on jasait, on profitait du moment présent sans avoir le stress de devoir repartir. On est moins compétitives. On n’a pas besoin de montrer qu’on n’est pas fatiguées!»

web babes ride out julie lemay oneland (8) (Moyen)

Elles sont revenues pas trop tard en après-midi pour participer aux activités du Babes Ride Out. «Nous avons rencontré des filles d’un peu partout, dont d’autres du Québec, raconte Julie. Dans ces événements-là, c’est le fun parce que les gens se demandent d’où ils viennent, parlent de moto, mais se foutent de ce que tu fais dans la vie. On est là pour avoir du fun ensemble.»

web babes ride out julie lemay oneland (9) (Moyen)

web babes ride out julie lemay oneland (1) (Moyen)

La moto, après l’est, l’ouest ? 

Après le Babes Ride Out East Coast, qui s’est déroulé sans une goutte de pluie, Julie Lemay et ses girls ont retrouvé leurs chums pour faire toute la route jusqu’à Montréal le dimanche. Elle a tellement aimé l’expérience qu’elle avait prévu cet été faire le même genre de ride en direction du Backroad Ball, au Nouveau-Brunswick. Mais, avec la pandémie, l’événement risque fort d’être annulé. 

web babes ride out julie lemay oneland (5) (Moyen)

Avec la nouvelle moto qu’elle vient d’acquérir, Julie a quand même l’intention de profiter de l’été au maximum en roulant sur les routes du Québec. «En août, je prévois prendre des vacances en Gaspésie avec mon chum : j’ai envie de dépenser mon argent au Québec et il y a plein de belles places à voir.»

web babes ride out julie lemay oneland (11) (Moyen)

Son expérience de la Babes Ride Out lui reste tout de même en tête et depuis, elle rêve de se rendre un jour à celui qui se tient sur la côte ouest américaine.

«C’est dans le désert, dit-elle, visiblement excitée à y penser. J’aimerais vraiment ça y aller, mais c’est une autre logistique. Il faut faire envoyer sa moto, ou en louer une. Ce serait vraiment fou, mais c’est un projet de vacances, pas de fin de semaine!»

web babes ride out julie lemay oneland (4) (Moyen)


Replongez dans nos archives:

10 regards sur le Babes Ride Out
Les filles du Québec au Babes Ride Out
Babes Ride Out, la préparation

Plus d’info sur l’événement, visitez le site officiel Babes Ride Out.