Tag

Otto Deutsch

Browsing
To read in English, click here.

Salut Otto! On combat la distance, le décalage horaire et les horaires surchargés avec une entrevue question/réponse par courriel pour parler de Biltwell et la marque de pneus Metzeler. Merci de faire ça avec nous. Donc tout d’abord, quel est ton rôle chez Biltwell?

Salut! Qu’est-ce que je fais chez Biltwell? Eh bien, mon premier travail ici a été de construire les bureaux de notre ancien bâtiment. Littéralement, monter les murs, poser le gypse! Bill et McGoo (cofondateurs) sont devenus mes amis et ils savaient que j’aimais la moto. Ils ont donc sollicité mon aide pour leurs événements, puis cette nouvelle chose appelée « médias sociaux ». Ils m’ont aidé à sortir de la construction et à m’ont donné plus de responsabilités à mesure que notre relation grandissait (je vous en serai toujours reconnaissant!). Maintenant, j’aide avec nos événements, des tonnes de médias sociaux et bien sûr, la promo de Biltwell. Quand on me le demande, je participe aussi au marketing et à la R & D, et je dirige également notre équipe de service à la clientèle, petite, mais motivée. Nous avons une équipe serrée ici et je suis fier d’en faire partie depuis près de 7 ans maintenant.

Sans surprise donc, t’aimes la moto. Quel genre de rider es-tu? Urbain, hors route, solo, long road trip? Un mélange de tout?

Quel type de pilote suis-je? Pas très bon! Ça fait environ 12 ans que je fais de la moto. J’adore les longues rides dans les États de l’ouest du pays. J’ai parcouru l’ouest avec mon FXR ou mon chopper. Aussi, une partie de Baja sur une Honda XR400, une bande de la Californie hors route. J’ai piloté une TT500 1976 dans certaines courses. J’ai fait un peu de tout, j’imagine, mais rien de tout ça à un niveau élevé.

J’ai fait des recherches et j’ai découvert que tu as fait le NORA Mexicain 1000 sur un Sportster. On parle quand même de 1 300 km de chemins de terre au cœur de Baja. C’était une bonne idée ou une fausse bonne idée, le Sportster 883 pour cette aventure?

Haaa, t’as vu notre course NORRA hein? C’était quelque chose imaginé par notre responsable de marque, Barnacle Bill, et nous n’y avons pas trop réfléchi avant que lui et notre mécano Rouser n’aient commencé à construire la moto! Nous avons fait ce que beaucoup disaient impossible à faire et semblerait que nous en avons beaucoup d’autres avec choisir un Sportster pour cette course dans le désert. Baja sur un bike de 500 livres n’est pas facile, mais c’est une histoire que je raconterais toute ma vie!

T’as été choisi comme ambassadeur pour la nouvelle gamme de pneus, les Metzeler CruiseTec. Que penses-tu de ces pneus de performance conçus spécialement pour V-Twin?

Je travaille avec les produits Metzeler depuis que je fais de la moto. J’ai toujours été fan de leurs pneus pour leur longévité, leur fiabilité et de leur prévisibilité. La série CruiseTec fait toutes ces choses, mais encore mieux que son prédécesseur, le 888 (ou même le 880 d’avant). Et ça look très bien en plu

s. Je viens de faire presque 1000 milles à Baja lors de la El Diablo Run avec ma copine en backseat. Je les adore.

Depuis quand roules-tu avec les CruiseTec? Tu les as sur ton FXR, c’est bien ça?

Yessir, j’ai les pneus CruiseTec sur mon FXR. C’est mon bon vieux bike, parfait pour rouler solo ou à deux. J’assemble un nouveau chopper et j’ai aussi des Metzelers montés dessus. Mes motos hors route ont toutes eu des Metzeler 360’s.

Pour pousser ces pneus à la limite, quel serait le parcours idéal? Disons que nous avons beaucoup de chance, qu’on est en Cali et qu’on va rouler avec toi pour un test-ride?

Bon test des pneus CruiseTec? Death Valley en été… ou la 395 jusqu’à Reno. Tout ce qui est climat chaud est dur pour les pneus. Les Metzelers m’ont toujours bien servi sur ces routes. Baja peut être brutal aussi! Si t’es game!

#ThisIsCruisetec | Otto Deutsch

#ThisIsCruisetec | Did Otto from Biltwell Inc. get what he wanted out of the CRUISETEC? It all comes down to #PerformancePerfected.

Publiée par Metzeler sur Mercredi 13 mars 2019

Avec la marque Biltwell, vous organisez de nombreux événements moto dans le monde entier, et beaucoup d’entre eux, comme le Roll The Bones, par exemple, sollicitent votre support. Ce n’est pas toujours facile de mesurer le résultat de ces partenariats, alors qu’est-ce qui te fait dire que c’était un bon coup pour la marque?

J’ai quelques secrets pour mettre de la pression et secouer les promoteurs d’événements que je ne peux pas dévoiler… MAIS nous aimons les événements qui font la promotion de notre mojo « Ride, fun » Et si vous avez des photos ou des hashtags, on aime bien ça aussi! Nous avons construit de très bonnes relations au fil des ans avec différents partenaires et travailler avec les mêmes personnes à plusieurs reprises nous permet de pouvoir compter sur elles pour nous guider sur ce qui sera le mieux pour l’événement, pour les participants et, finalement, pour la marque Biltwell.

Beaucoup de choses ont changé dans l’industrie de la moto au cours des 10 dernières années, et Biltwell a joué un rôle important dans ce changement majeur en mettant le spotlight sur toute une nouvelle génération de motocyclistes. Selon toi, quels sont les défis qui faudra surmonter dans le monde la moto dans les prochaines années?

Je pense que si les entreprises et les marques n’offrent pas une réelle valeur ajoutée à leurs produits, elles auront du mal à attirer et à fidéliser leurs clients. Cette nouvelle génération de riders peut sentir la frime rapidement. Ils ne sont pas stupides, ils valorisent le fun, mais aussi l’honnêteté et surtout… leur temps. Personne ne veut perdre son temps. Je pense qu’on s’en sort bien ici avec Biltwell parce que nous comprenons ces choses ET aimons vraiment les motos. On travaille dur pour fabriquer des pièces et des casques que nous utilisons et en lesquels on croit. Je pense que de nombreuses marques auraient avantage à avoir quelques motards dans des positions clés pour mieux comprendre tout ça. Mais bon, c’est seulement mon avis…

Merci encore à toi et à Biltwell pour votre soutien avec Roll The Bones!

Merci à vous de faire des trucs cool. C’est quelque chose qu’on supportera toujours, s’amuser et rider. Anytime, dude!

www.rollthebones.ca | Facebook : /rollthebonesmtl | Instagram : @rollthebonesmtl

Pour lire en français, cliquez ici.

Hi Otto! We’re beating the distance, Eastern/Western time and crazy schedule to do this interview about Biltwell and Metzeler tires before the Roll The Bones Old School Motorcycle Show starts. So thank you for participating in this little Q&A. So, first of all, what is your role at Biltwell? Howdy! What do I do at Biltwell?

Well, my first job here was building the offices in our old building. Literally, standing walls and hanging drywall. Bill and McGoo (co-founders) got to be buddies of mine and they knew I loved bike stuff so they enlisted my help for their events and then, this new thing called social media. They helped me get out of construction and gave me more responsibilities as our relationship grew (I’ll always be grateful for this). Now I help with our own events, tons of social media and of course, Biltwell promotions. I pitch in on marketing and R&D when asked and I also lead our small but driven customer service crew, too. We’ve got a tight team over here and I’m proud to have been a part of it for almost 7 years or so now.

What type of rider are you? Urban rider, off-road rider, solo rider, long road trip rider?

A mix of everything?  What type of rider am I? Not a very good one! Been on a motorcycle about 12 years. Love long rides through the western states and have ridden most of the continental USA on my FXR or chopper. Ridden some of Baja on a Honda XR400, bunch of California off-road too. Raced my ’76 TT500 in some races as well. A little bit of everything I’d guess…again, none of it at a high level.

I did some research, and I found out that you did the NORA Mexican 1000 on a Sportster, which consist of 1300 miles of dirt roads in Baja. Was that a good idea or a bad good idea?

Ha, saw our NORRA race huh? Something our brand manager Barnacle Bill dreamed up and we didn’t think too much about till he and our in-house wrench Rouser started to build a bike for! It was a great time, we did what lots said couldn’t be done and we seem to have inspired a bunch of others on Sportsters to desert race in the process. Baja on a 500-pound bike isn’t easy but it was definitely something I’ll talk about for the rest of my life.

You’ve been selected as an ambassador for the new Metzeler CruiseTec line, what do you think of their new tires?

I’ve been running Metzeler products since I’ve been on a bike. I’ve always been a fan of their longevity, reliability and how predictable they are. The CruiseTec series does all those things better than its predecessor the 888 (or the 880 before that even) and looks good, too. I’m loving these things, man. Just did almost 1000 miles in Baja on them on our El Diablo Run with my GF in tow. Nary a hiccup!

Since when do you ride these tires? Are they on your FXR? Correct me if I’m wrong but this is your everyday ride, right?

Yessir, I’ve got the CruiseTec tires on my FXR. That’s my ‘ol reliable ride and good for two-up as well but I’m putting together a new chopper and I’ve got some Metzelers on it, too. My dirt bikes all got Metzeler 360’s on ’em as well.

To push these rubbers to the limit, what would be you ideal route? Let’s say we get lucky enough to test ride them for a day in California?

Good test of the CruiseTec tires? Death Valley in the summer…or the 395 up to Reno. Any hot climate is tough on tires, man. The Metzelers have always served me well on these routes. Baja can be brutal too!

#ThisIsCruisetec | Otto Deutsch

#ThisIsCruisetec | Did Otto from Biltwell Inc. get what he wanted out of the CRUISETEC? It all comes down to #PerformancePerfected.

Publiée par Metzeler sur Mercredi 13 mars 2019

With the Biltwell brand, you support a lot of motorcycle events worldwide, and many of them, as the Roll The Bones, for example, discuss over few emails or over the phone, where it’s difficult to measure the outcome. What is a good fit when you’re looking at partnerships and sponsorship?

I’ve got some secrets I use to shake down event promoters that  I’m not gonna give up BUT we do love events that promote our « Ride motorcycles, have fun » mantra AND if ya ever follow up with pics or tag us in stuff, we do value that as well. We’ve built some pretty good relationships through the years and working with the same people over and over lets us trust them to help guide us on what will be best for the event and the attendee’s and ultimately, the Biltwell brand.

A lot of things have changed in the motorcycle industry over the last 10 years, and Biltwell played a big role in this major shift by putting the spotlight on a whole new generation of riders. Based on your experience, what do you see as challenges for the future of the motorcycle industry?

I think unless companies and brands offer real value with their products, they’re gonna have a hard time attracting and keeping customers. This generation of riders can smell a rat fast. They’re not dumb, they value fun and honesty but also their time. I think we’re doing well over here at Biltwell because we understand those things AND truly love motorcycles. We work hard to make parts and helmets we use and believe in. I think a lot of motorcycle companies would benefit from having a couple of motorcycle riders in key positions in their brands. Just my two cents.

Thanks again to you and Biltwell for your support with the Roll The Bones!

Thank you guys for doing fun stuff. That’s something we can always get behind, man.

www.rollthebones.ca | Facebook : /rollthebonesmtl | Instagram : @rollthebonesmtl