Destinations Nouvelles Sur la Route

Ride the Highlands: coup de coeur moto

Photos Jake Jones – Drop Clutch Union

On l’appelle The ultimate motorcycle playground. Cette région des Highlands en Ontario est traversée par plus de 1000 kilomètres des routes sinueuses, vallonnées et tranquilles comme un lendemain de tempête. On se vante d’avoir été roulé au Vermont ou dans le Maine, mais à moins de 3h de route de Montréal, on est pourtant encore chez nous et on s’offre un circuit plus-que-parfait, taux de change et Trump en moins.

Common Ground et Harley-Davidson

L’an dernier, j’ai eu la chance de faire le trajet entre Toronto et Rivière-du-Loup avec Harley-Davidson pour souligner les 100 ans de la marque au Canada. J’ai choisi un Road King Special, j’ai passé 7 jours sur la route accompagné avec Jay, un néo-zélandais qui visitait notre pays pour la première fois et on a tourné le documentaire Common Ground qui a été présenté à Discovery Channel. Dans cette semaine à traverser les deux provinces, une journée à tout spécialement retenu mon attention : le 2e jour, au cœur des Highlands. Pressé par la pluie, le froid et l’horaire serré, je n’ai pas eu la chance d’apprécier à sa juste valeur cette région que l’on appelle les Hautes-Terres et qui s’étend à l’ouest d’Ottawa et au nord de Calaboogie. Partie remise.

De retour dans les Highlands

En septembre dernier, Oneland a été invité à y passer trois jours pour découvrir ce que la région à de meilleur à offrir aux motos. Pour l’occasion, on s’est monté un petit dreamteam composé de Catherine (Oneland et Filles de moto), Roxanne (Filles de moto), Jake (Drop Clutch Union) et moi-même. On a bravé le froid d’un mercredi gris d’automne pour quitter Montréal et se rendre en Ontario. On a goûté au meilleur de la région : routes, moonshine, pierogies et brioche à la cannelle. Ride the Highlands a été pour nous trois jours de froid glacial pour une ride des couleurs qui annonce l’hiver, le cœur réchauffé par des décors magnifiques et des gens passionnants qui accueillent à bras ouverts les motocyclistes.

« Les hautes-terres de l’Ontario étaient autrefois l’une des régions les plus diversifiées de tout le Canada. Les gens venaient de partout : la France, l’Irlande, l’Écosse, la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Allemagne et la Pologne. Pour les motocyclistes, cela signifie qu’à chaque virage, colline et coin de rue, il y a des endroits amusants où s’arrêter, prendre un repas et entamer des conversations avec les gens de la place. Ils sont fiers de partager ce que leurs ancêtres et eux-mêmes ont œuvré avec ardeur à réaliser et à maintenir », – Ride the Highlands

Surveiller la sortie de notre compte-rendu complet et de la vidéo tournée par Jake Jones en février 2019. D’ici là, on dépose ici une galerie photo qui illustre parfaitement le plaisir que l’on a eu dans les Highlands.