Tag

Apparel

Browsing

L’automne est ma saison préférée. Elle est propice au feu extérieur, emmitouflé dans un bon gros chandail de laine à regarder les feuilles tombées, collé sur ma blonde. Pour profiter pleinement des couleurs, c’est dans les Cantons-de-l’Est qu’on a décidé de passer les vacances. Mais qui dit automne, dit aussi jours de pluie… Devant une journée plutôt maussade, on oublie la marche en nature et on part explorer le coin. Cap sur Sherbrooke, une ville qu’on ne connaît pas vraiment. En plein dans les dates de «Sherbrooke met la table», on se booke un petit lunch chez Auguste. Après quoi, on explore le centre-ville et la rue Wellington. Boutiques de vêtements pour femmes, restos, produits du terroir… et au milieu de cette rue commerçante apparaît la boutique pour homme l’Office. 

Attiré par la jolie Triumph Street Twin rouge canneberge dans la vitrine, on décide d’y entrer. On est soudainement transporté à Brooklyn. Avec ses murs de briques et son look industriel chic, la boutique n’a rien à envier aux Jane Motorcycle, Iron and Resin et Bike Shed de ce monde. Chaleureuse par sa construction en matériaux bruts et le gars au comptoir qui nous salue d’un large sourire, on se sent d’emblée les bienvenues. Dans cette boutique lifestyle, on y trouve vêtements et accessoires inspirés des cultures moto, surf et nomade. J’ai le goût de tout voir, tout essayer et je m’en prive pas.

Tout comme le décor de la boutique créé avec soin, ce qui s’y trouve semble choisi avec une attention particulière portée sur le design et le style. Il y a beaucoup de pièces exclusives qu’on ne retrouve pas ailleurs au Québec, dont une superbe paire de bottes Red Wing Classic Moc toute noire. Il y a de très beaux accessoires des marques Roark, Rhythm, Deus Ex Machina et Obey ainsi qu’une belle sélection de vêtements dont la gamme streetwear de Patagonia. Ils ont également des produits pour le corps, des montres, des affiches, des bijoux et un bon choix de livres et magazines à laisser traîner sur la table de nuit. Je déniche un pantalon rouge vin Fairplay en plein ma taille dans le rack en spécial et ma blonde en profite pour faire le plein de ce qui semble être mes cadeaux de fête. 

Définitivement, cette boutique a été la percée de soleil de notre journée grise. En voiture ou à moto, si vous êtes de passage dans le coin, un détour s’impose sur la Wellington. Comme le 63 à Montréal, l’Office deviendra certainement un incontournable lors de vos virées dans la région. Notez que le vendredi 8 novembre prochain, la boutique fêtera son 4e anniversaire. Au menu : musique, cocktails par Les Barbebars, sélection d’items vintage iconiques de la marque Patagonia, rabais sur tous les vêtements et prix de présence. Si vous n’avez pas la chance de passer par là, n’hésitez pas à commandez vos cadeaux de Noël en ligne, vous trouverez certainement le cadeau idéal pour celui-qui-a-tout et leur service est génial!

Boutique L’Office | 172 Wellington N. | Sherbrooke, Qc
Site Web : Boutiqueloffice.com Instagram : @boutiquelofficeFacebook : @boutiqueloffice

 

On rencontre les deux boys derrière le brand Bad News qui vient tout juste de lancer ses premiers items. Un brand qui sent le gaz, la bière et les squelettes-bikers. Parce qu’avouons-le, on a toujours de la place pour un t-shirt et une patch de plus dans notre kit.

Qui est derrière Bad News et qui fait quoi dans le brand?

Scott West et Chopper Québec! Kin toé! Scott est concepteur / designer / la vision artistique et les reins.  Cédrik, alias ChoppeQuebec sur Instagram, c’est tout ce qui est vente, contact, branding.

Pourquoi un autre brand qui fait des t-shirts et des hoodies?

Simplement parce que j’ai créé exactement ce que je voulais porter. Image plus ou moins extravagante sur un chandail noir avec une poche (très important). Je sais que je suis un parmi tant d’autres, mais je sais ce que je veux. Étant tatoueur, j’ai la même façon de penser, je dessine des flashs que j’aimerais avoir sur le corps! Je sais qu’il a du monde qui me ressemblent et qui se reconnaîssent dans ce que je fais.

L’inspiration pour les designs de Bad News, elle vient d’où?

Les deux on a grandi entouré de béciks à gaz! Du motocross aux Harley-Davidson, en voyant nos parents roulés partout. Ç’a toujours été un symbole de liberté. Mais surtout, ce qui a s tout déclencher, c’est l’art qui tourne autour des bikers. Peinturer les tanks, poser des les patchs sur les vestes, les tattoos, etc.! Y’a de la vie la’dans!!

Le kit à 80$, un deal du temps des Fêtes dur à battre! Sur le Instagram et le Facebook de Bad News

La scène moto est dans une grosse lancée depuis deux ou trois saisons… Les prochaines saisons vous les imaginez comment?

On veut être présent dans le plus d’évents possible! On veut créer un grosse famille avec tous les ventilateurs Bad News!

Le meilleur vendeur, ce sera quoi selon vous?

Bin tous les t-shirts avec une poche, y’a une bière qui rentre la’dans! Super pratique!

Où on peut voir vos produits et comment se les procurer?

Instagram et Facebook! Un site pour les commandes en ligne est en préparation, sinon on peut se procurer des t-shirts au Boneyard et au Fermentor à l’Assomption. Vous pouvez aussi contacter Scott pour arranger quelque chose.

Lisez le texte de notre chroniqueur invité, Cédrik Drouin, qui se pose la question: Un biker ça fait quoi en hiver?
Entrevue: Vanessa Boilard
Photos: JF Galipeau

Depuis combien de temps penses-tu à lancer ton propre brand ?

Ça fait longtemps. Il y a 5 ans, j’avais démarré mon entreprise. Ça ne fonctionnait pas comme je le voulais, alors j’ai décidé de repartir en force. Sous le nom de Widow’s Blow, ça fait officiellement 1 an. Ceci étant dit, ça fait des années que j’ai le projet en tête.

Pourquoi Widow’s Blow ?

Widow’s Blow c’est l’ensemble de plein de trucs. Widow ça veut dire veuve et Blow a une connotation à la drogue (ou toutes choses nocives qui nous tirent du jus). C’est également un coup en plein visage, une réalisation. C’est très autobiographique. Ça fait appel à mon côté plus Rock ‘n’ Roll. Ça représente ma vision de la mode et de ma compagnie. Très rock, abrupte et surtout authentique.MOTO-SKI-003

Certaines de tes œuvres sont des hommages à des femmes de ton entourage, pourquoi ?  

C’est ça qui est l’fun quand tu fais du one of a kind. C’est justement qu’on peut s’inspirer non pas juste de la mode actuelle, mais des gens qui nous entourent. En ce moment, ce qui m’influence beaucoup lors de ma création, ce sont des femmes modèles et inspirantes. J’aime rendre hommage à des rocks stars du temps présent, des filles qui ont des projets et des talents qui sortent du lot. C’est très important pour moi.ÉrikaDevile2-023-43

Tu présenteras tes nouvelles pièces le 5 juin prochain à l’Esco. Lorsque Widow’s Blow organise un lancement de collection, on peut s’attendre à quoi ?  

Quand Widow’s Blow réalise un événement, l’idée est d’aller à contre-courant du fast fashion. Je fais vraiment de l’anti-mode. L’idée ce n’est pas d’avoir des gens qui viennent regarder mon rack de guenilles. Je ne crois pas que ça rende justice à mes œuvres. Quand je fais un événement, c’est pour faire vivre aux spectateurs l’expérience Widow’s Blow. On veut mettre les gens dans le mood de mes créations. Mes événements sont aussi autobiographiques que mes créations. C’est comme ça que je suis dans la vie. Je veux faire vivre aux gens une expérience différente que d’aller en magasin. Dans un contexte de show, j’ai l’occasion de mettre en scène des artistes qui travaillent aussi fort que moi pour leur art. C’est inspirant et la collaboration entre ces 2 mondes est importante pour moi.ShopTyler-0014

Sur quelle pièce de ta collection on devrait garder un œil lors de ton lancement le 5 juin prochain à l’Esco ?  

C’est définitivement sur les jackets, car c’est un long processus de création. C’est le cas pour toutes les pièces, car c’est du hand pick. Cependant, les jackets sont clairement les vêtements pour lesquels je mets le plus de travail. Ils sont parfois en vieux cuir et sec comme une feuille de papier. Je travaille donc le cuir pour raviver la matière afin de lui donner une seconde vie. C’est le même principe pour les jeans jackets dont chacun a son histoire ou sa thématique précise. Étant donné que c’est du one of a kind, chaque pièce est unique. Mes pièces préférées pour lesquelles je mets beaucoup de temps et d’amour, c’est mes jackets ! C’est pour la création de ceux-ci que j’aimerais être reconnue.WB_MIM1970_MR250-034

Comment pouvons-nous suivre l’évolution de Widow’s Blow ? 

En parcourant la boutique en ligne ou en suivant les médias sociaux suivants :

widowsblow.com/shop
instagram.com/widows.blow
facebook.com/widowsblow


Détails de l’événement 

Événement : Widow’s Blow : New Collection SS18
Date : 5 juin
Lieu : l’Escogriffe

Artistes :

Seb Black
Lavender May
Natasha NebulaPrint

Lifestyle, mode, design: en 2016, l’image de marque passe par Instagram. Assurément le meilleur médium pour atteindre les clients worldwide. Le monde de la moto n’y échappe pas. Un marché qui est très axé sur le style. C’est par la photo que tout ça s’exprime le mieux et c’est sur Instragram qu’on magasine son nouveau gear. Voici un top 5 des comptes Instagram qui inspirent ONELAND. À ajouter immédiatement dans les following.

@Croig.co

Le  roadtrip efficace, mais sans compromis sur le style. Ils ont leur propre brand de vêtement, mais ils offrent aussi de l’équipement d’autres marques comme des casques, des manteaux, etc. Allez voir leurs bottes. Total coolnest!

We are a movement. We believe in packing light. Riding free and always moving forward.

Minnesota, USA. Nombre d’abonnés sur Instagram: 89,4k
Site web

craig craig (2) craig (1)

@Biltwell

Très bien connus pour leur collection de casques, ils offrent aussi beaucoup d’autres produits comme des pièces, des goggles, des vêtements, des gants et la fameuse veste sans manche qu’on remplit de patchs. Définitivement, leur casque vintage Gringo est un incontournable.

We are parts and accessories that make riding and customizing motorcycles more fun.

California USA. Nombre d’abonnés sur Instagram: 231k
Site web

biltwell biltwell (2) biltwell (1)

@Icon1000

Icon est une marque qui offre une gamme complète d’équipement de moto. Icon1000 est leur ligne d’équipement badass bâti autour d’une image post-apocalypse dans le genre Mad Max. Les manteaux sont 10 sur 10. En plus, ils offrent une très bonne protection, comme quoi y’a pas que le look.

Portland USA. Nombre d’abonnés sur Instagram: 24,9k
WSite web

icon1000 icon1000 (2) icon1000 (1)

@LordOfGastown

Notre coup de cœur au Salon de la moto de Montréal. Ils offrent une gamme de vêtements tout à fait notre genre. Très street, très Westcoast. L’art du cuir et du denim à son meilleur. Et beaucoup d’attitude…

Road ready supplies handmade in the Pacific Northwest.

Vancouver BC. Nombre d’abonnés sur Instagram : 57,7k
Site web

lords lords (2) lords (1)

@GrifterCompanyUSA

Ennuyé par le style des gants de moto offert sur le marché, Grifter décide d’en produire qui correspondent à leur style. Un mélange street et vintage. Ils offrent un grand choix de gants qui fusionnent le cuir et le denim. Coup de cœur pour le modèle « Scoundrels » tout brun.

Grifter Company is a life style brand focused on stylish quality made goods.

New York, USA. Nombre d’abonnés sur Instagram : 43,3k
Site web 

grifter_instagram grifter_instagram (2) grifter_instagram (1)

*** Les marques Grifter et Biltwell sont disponibles à Montréal à la boutique Le 63, au 63, avenue Mont-Royal Est.