Tag

Sécurité

Browsing

Vous êtes une mordue de moto et vous êtes enceinte? Devez-vous mettre de côté ce loisir au premier test de grossesse positif ou existe-t-il une manière sécuritaire de rouler? La maternité amène son lot de questions, incluant celle de la moto et elle vaut assurément la peine d’être posée.

En 2011, une étude du Journal de l’Association médicale canadienne révélait que la grossesse augmente de façon significative le risque des femmes d’être impliquées dans un accident grave de la route. La nausée, la fatigue et le manque de concentration, trois symptômes bien connus de la grossesse, sont pointés du doigt dans cette étude. Il est donc très important pour chaque femme de connaître ses limites. « C’est sûr que la grossesse a complètement changé ma façon de faire de la moto cette année », nous révèle Catherine. « J’ai adopté une conduite préventive et j’ai été très à l’écoute de mes limites. Je me suis abstenue de faire du motocross, du enduro ou du flat track par exemple. J’ai aussi écourté mes journées de ride et anticiper davantage les imprévus. L’équipe de production a été très attentive à mes besoins. J’ai eu l’air de rouler beaucoup cet été en raison de l’émission, mais en réalité, c’est ma plus courte saison. »

Pour Dre Bi Lan Wo, chef du service d’obstétrique au CHUM, tout est une question de gros bon sens : « Il n’existe aucune littérature médicale précise sur ce sujet. On déconseille par précaution les sports où les risques de chute sont plus grands, mais si vous êtes une motocycliste aguerrie, que vous êtes confortable sur la moto, et que vous acceptez les risques, ça demeure votre choix. Il n’y a pas réellement de contre-indication. Par contre, la prudence reste de mise et les débutantes sont invitées à s’abstenir. Pour ce qui est de la vibration, elle n’est pas suffisante pour représenter un risque pour le fœtus, à moins d’avoir une grossesse à risque. On demande aux femmes qui ont un décollement placentaire ou un cerclage d’en faire le moins possible. Ces femmes devraient remiser leur moto le temps de la grossesse. »

Bien entendu les risques de mort sont plus grands en moto ou en vélo qu’en auto. Comme nous pouvons le constater dans l’épisode Maman et Moto, pour certaines femmes, l’envie de faire de la moto disparaît naturellement avec les premiers symptômes de la grossesse, et d’autres se permettent de petites ballades jusqu’à temps qu’elles sentent de l’inconfort sur la moto. Ce qu’il faut retenir, c’est que chaque grossesse est différente et que c’est à chaque femme d’être à l’écoute de ses besoins et ses limites.


Ce texte provient du micro-site de l’émission Filles de moto. Pour en savoir plus, visitez le site web de la série sur TV5-Unis.

Photo by Guillaume de Germain on Unsplash.